Texte à méditer...  Je ne savais pas que c'était si simple de faire son devoir quand on est en danger !  Jean Moulin
Le Mémorial

Fermer Historique

Fermer Manifestations 2016

Fermer Manifestations 2015

Fermer Manifestations 2014

Fermer Manifestations 2013

Fermer Manifestations 2012

Fermer Manifestations du 27 mai 2011

Fermer Manifestations du 27 mai 2010

Fermer Manifestations du 27 mai 2009

Fermer Hommages du Mémorial

Jean Moulin

Fermer Biographie

Fermer Ses Compagnons

Fermer Dossiers

Fermer Témoignages

Fermer Bibliographie

Fermer Hommages à Jean Moulin

Nouvelles


Prochain ouvrage de Robert Mencherini - par Gilbert le 23/01/2011 - 17:45

Nous vous signalons et vous recommandons le prochain ouvrage de Robert Mencherini, qui paraîtra en avril 2011. Il est en souscription jusqu'au 30 mars 2011 au prix de 20 euros au lieu de 25. Il sera envoyé à sa parution en avril 2011.

Résistance et occupation (1940-1944)

Midi rouge, ombres et lumières. 3

COLLECTION "HISTOIRE : ENJEUX ET DÉBATS"

Une histoire politique et sociale de Marseille et des Bouches-du-Rhône de 1930 à 1950

Ce troisième tome de Midi rouge, qui fait suite aux deux précédents consacrés aux années 1930 et à la prise en main du département par Vichy en 1940-1942, offre un tableau d’ensemble de Marseille et des Bouches-du-Rhône de 1940 à juin 1944. Il revient sur la création de la Résistance dès 1940, décrit son affirmation, évoque l’Occupation à partir de 1942, l’évolution des pouvoirs de Vichy en 1943-1944 et la vie quotidienne des Provençaux. La Résistance commence très tôt à Marseille. Dès l’été 1940, s’organisent des départs maritimes clandestins vers l’Afrique du Nord. Des groupes très divers tentent de protéger les persécutés, en particulier dans le camp des Milles, lors des déportations des juifs étrangers de l’été 1942. Les grands mouvements de Résistance et les réseaux se développent rapidement. Après l’Occupation en novembre 1942, les quartiers nord du Vieux-Port de Marseille sont détruits par les Allemands, les suspects raflés par la police française, les jeunes envoyés en Allemagne pour le STO. La Milice et le PPF de Simon Sabiani tiennent le haut du pavé, en lien avec la Gestapo. Par ailleurs, la population provençale souffre de plus en plus des pénuries. En 1943, la Résistance, fortement réprimée, se regroupe, s’engage dans l’action armée, avec les Groupes francs et les FTP, et organise de grandes grèves en mars et mai 1944. En juin 1944, la montée au maquis dans les collines du nord du département est réprimée par de véritables massacres. Mais la Libération approche.

Consultez le site de l'éditeur.


Conférence de Daniel CORDIER à Marseille le 24 novembre 2010

Daniel Cordier nous a fait l'honneur de sa présence à Marseille le mercredi 24 novembre après-midi, aux Archives départementales Gaston-Defferre - à l'invitation du Comité régional du Mémorial Jean-Moulin, des Archives départementales Gaston-Defferre et des délégations départementales des Bouches-du-Rhône, du Var, du Vaucluse et des Alpes-de Haute-Provence de Mémoire et Espoirs de la Résistance, association fille de la Fondation de la Résistance.

Devant un public attentif et notamment de nombreux élèves, Daniel Cordier, qui fut le secrétaire de Jean Moulin, a répondu aux questions de François-René Cristiani-Fassin et de la salle - sur son ouvrage, sur Jean Moulin, sur le Conseil national de la Résistance, enfin sur la répression de la Résistance du fait des nazis et des autorités vichystes, thème du Concours de la Résistance de 2011.

A suivi une longue séance de signature de son dernier ouvrage "Alias Caracalla" (Gallimard - 2009).

Daniel Cordier et François-René Cristiani-Fassin
Daniel Cordier interrogé par François-René Cristiani-Fassin.

Daniel Cordier, Dominique Schmidt et François-René Cristiani-Fassin
Daniel Cordier entouré par Dominique Schimdt et François-René Cristiani-Fassin, fils d'officiers d'opération de Jean moulin.

Nous vous invitons à consulter l'entretien que Daniel Cordier a accordé à Thomas Rabino, et son portrait par François Berriot.



Le dernier numéro de la lettre d'information de l'Amicale Mémoire du réseau Gallia est paru fin 2009. Il comporte un intéressant article sur le BCRA et les opérations aériennes clandestines en France. Voir le site de l'association.

Prix Philippe Viannay - Défense de la France 2009 - par Gilbert le 20/06/2010 - 20:50

Le Prix Philippe Viannay - Défense de la France 2009 a été décerné, fin 2009, conjointement, à deux thèses de doctorat d'histoire  :
- celle de Julien Blanc : "Du côté du musée de l'Homme - Les débuts de la Résistance en zone occupée (été 1940-été 1941)",
- et celle de Sylvain Grégori : "Forti saremu se saremu uniti" - "Entre continuité et rupture, Résistance(s) et société corse (juillet 1940-septembre 1943)".

Lettres des fusillés du Mont-Valérien - par Cécile le 19/05/2010 - 20:38

L'ouvrage À VOUS ET À LA VIE - Lettres des fusillés du Mont-Valérien (1940-1944),
sous la direction de Guy Krivopissko, conservateur du Musée de la résistance nationale,
est disponible en librairie depuis le 14 mai 2010.

Vous pouvez aussi le commander en imprimant et renvoyant le bon ci-joint : Présentation et extraits.


Ouvrage de M. François Berriot - par Cécile le 10/02/2010 - 22:46

Nous vous invitons à découvrir le livre de François BERRIOT

Témoignages sur la Résistance et la déportation

Témoignages sur la Résistance et la déportation

Publié chez L'Harmattan Paris


Témoignages sur la Résistance et la déportation

En 1941, âgée de 21 ans et déjà veuve de guerre, Jacqueline Pery d'Alincourt s'engage dans la Résistance, en liaison avec le groupe de Témoignage chrétien. A l'automne 1942, elle travaille avec Jean Ayral pour le B.C.R.A. de Londres, puis elle est affectée au secrétariat de la délégation générale de Jean Moulin sous l'autorité de Daniel Cordier. Arrêtée en septembre 1943, elle est déportée à Ravensbrück où elle retrouve son amie Geneviève de Gaulle, et se lie avec Germaine Tillion, Anise Postel-Vinay, Margarete Buber-Neumann. A son retour, elle épouse Pierre Pery, connu dans la clandestinité, et qui rentre de Buchenwald.

La première partie de ce livre est consacrée à Jacqueline, rassemblant ses Notes de 1943 relatives à l'action clandestine, des Lettres adressées en 1944 à sa famille depuis Fresnes et depuis le train qui l'emmène en Allemagne, des Notes prises à Ravensbrück, en mars 1945, et concernant quelques bourreaux nazis et leurs victimes, son Journal de voyage lors du retour de 1945, et surtout ses principaux Témoignages depuis 1945.

Une seconde partie présente d'autres documents inédits du plus haut intérêt : le Journal de guerre et de prison (1940) de Joseph d'Alincourt, des extraits des Carnets de guerre (1942-1943) de Jean Ayral, des Lettres de Louis Danielou (1941-1942) et de Jean Moulin (1943), les Témoignages de trois déportés compagnons de Pierre Pery (Emile Gente, P.G. Kouyoumdjian, Jean Boisset), un beau texte de Geneviève de Gaulle sur Jacqueline et Ravensbrück.




Vidéos du 27 mai 2009 - par Gilbert le 10/01/2010 - 00:16

Les vidéos de la cérémonie et du colloque du 27 mai 2009 sont en ligne :
  • Images de la cérémonie officielle
  • Images du colloque

  • Daniel Cordier, prix Renaudot 2009 du "meilleur essai" - par Gilbert le 02/11/2009 - 14:36

    Daniel Cordier, pour son livre intitulé «Alias Caracalla» (Gallimard), a reçu le prix Renaudot 2009 du meilleur essai.

    Après avoir consacré quatre volumes à une biographie de Jean Moulin, Daniel Cordier livre dans «Alias Caracalla» plus que des mémoires : un témoignage exceptionnel.

    Vichy en Provence, 1940-1942 de Robert Mencherini - par Gilbert le 28/10/2009 - 19:32

    Après Les années de crise, 1930-1940, Robert Mencherini publie Vichy en Provence, 1940-1942, second volume de Midi Rouge, ombres et lumières. Une histoire politique et sociale de Marseille et des Bouches-du-Rhône.

    Robert Mencherini est historien et participe à plusieurs équipes de recherche régionales et nationales. En 1998, il a notamment publié Guerre froide, grève rouges. Parti communiste, stalinisme et luttes sociales en France. Les grèves “ insurrectionnelles ” de 1947-1948, Syllepse, et en 2004, Les années de crises, 1930-1940, Syllepse.

    Vichy en Provence, 1940-1942, Syllepse

    Vichy en Provence est publié chez Syllepse, avec le concours du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

    Editions SYLLEPSE
    69 rue des Rigoles, F-75020 Paris
    edition@syllepse.net
    www.syllepse.net
    Tel : 01 44 62 08 89


    Vichy en Provence, 1940-1942
    Midi rouge, ombres et lumières

    En juillet 1940, la Provence et les Bouches-du-Rhône se retrouvent sous l’autorité du gouvernement de Vichy. Les populations méridionales, déboussolées par la défaite, submergées par l’exode, placent leurs espoirs dans le chef du nouvel État français, Philippe Pétain, en qui se reconnaissent également les églises. Très rapidement, s’impose la Révolution nationale qui dissout les assemblées élues, épure les administrations, interdit les confédérations syndicales, exclut les indésirables juifs, tsiganes ou francs-maçons, réprime les communistes et les dissidents, et, en dépit de déclarations régionalistes qui lui amènent l’appui de franges occitanistes, renforce la centralisation.

    Tout le département est quadrillé par de nombreuses organisations qui encadrent la jeunesse (Chantiers de jeunesse, Compagnons de France) ou l’ensemble de la population (Légion française des Combattants), tandis que les partis de droite extrême, PPF, PSF, Action française (Charles Maurras est en Provence) soutiennent le régime. De nombreux trains partent de Marseille vers l’Allemagne, ceux de la Relève ou du STO, des Volontaires français contre le bolchevisme, qui vont se battre aux côtés de la Wehrmacht sur le Front de l’Est. Et, pendant l’été 1942, les autorités de Vichy livrent aux Allemands les juifs étrangers rassemblés au camp des Milles, près d’Aix-en-Provence.

    Ce sont tous les aspects de la vie sociale et politique de Marseille et des Bouches-du-Rhône, de l’armistice de juin 1940 jusqu’à l’occupation de novembre 1942, que Robert Mencherini explore, à partir de nombreuses sources souvent inédites. Une iconographie très diversifiée enrichit le volume.




    Le 18 juin 2009, Goult a commémoré l'appel du 18 juin et célèbré le 110ème anniversaire de la naissance de Jean Moulin, avec, à 18h, un dépôt de gerbe au monument aux morts, et à 19h, une conférence à la salle des fêtes.

    Cette conférence "autour de Jean Moulin, enfant de Provence héros de la Résistance" fut animée par François-René Cristiani-Fassin président du Mémorial de Salon-de-Provence, avec la participation du capitaine Brun du service historique de l'armée de l'Air.


    DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 ] SuivantFin
    Recherche



    Webmestre - Infos
    Visites

       visiteurs

       visiteurs en ligne

    Top