Texte à méditer...  Il a été le Carnot de la Résistance.  André Malraux
Le Mémorial

Fermer Historique

Fermer Manifestations 2017

Fermer Manifestations 2016

Fermer Manifestations 2015

Fermer Manifestations 2014

Fermer Manifestations 2013

Fermer Manifestations 2012

Fermer Manifestations du 27 mai 2011

Fermer Manifestations du 27 mai 2010

Fermer Manifestations du 27 mai 2009

Fermer Hommages du Mémorial

Jean Moulin

Fermer Biographie

Fermer Ses Compagnons

Fermer Dossiers

Fermer Témoignages

Fermer Bibliographie

Fermer Hommages à Jean Moulin

Nouvelles



1945-2015 : 70ème anniversaire de la libération des camps


Le 4 mai à 01h30 "Les Nuits de France Culture" rediffusent "Retour à Neuengamme ou le passage de mémoire", un documentaire radio de François-René Cristiani-Fassin (1995).

A écouter en direct ou à "podcaster" http://www.franceculture.fr/podcast/4899918


Voilà 70 ans, les camps de concentration étaient libérés ou, pour certains, découverts vidés de tous leurs déportés. Comme le camp de concentration de Neuengamme, au sud-est de Hambourg, le 4 mai 1945.


Cette rediffusion intervient précisément le jour même des 70 ans de la "libération" du camp de Neuengamme-Hambourg par les Britanniques, un camp vidé de ses déportés puisque les SS avaient abandonné le camp le 2 mai 1945 et envoyé les survivants dans les terribles "marches de la mort", puis sur trois paquebots qui devaient être bombardés et coulés dans la baie de Lübeck : 7 000  morts  ! Découvert le 2 mai par une première patrouille de reconnaissance britannique, le camp central sera "libéré" le 4 mai, par les troupes britanniques. Il a compté jusqu'à 106 000 déportés parmi lesquels on dénombra à la Libération 55 000 morts (soit 52 %).


Neuengamme est un camp de concentration (Konzentrationslager, en abrégé KZ) établi le 13 décembre 1938, au sud-est de Hambourg sur le fleuve Elbe. D'abord comme camp extérieur du camp de Sachsenhausen puis transformé en 1940 en camp de travail indépendant (213 000 m2 pour le camp central) avec plus de 90 "kommandos" - camps extérieurs annexes - dont le "kommando" de Watenstedt, où Raymond FASSIN, compagnon et bras droit de Jean Moulin, devait mourir le 12 février 1945.


Alors, dans la nuit du 3 au 4 mai prochain, ne manquez pas d'écouter (ou d'enregistrer ou de "podcaster") "Les Nuits de France Culture" entre 1h30 et 3h00 du matin. La radio France Culture rediffuse à cette date anniversaire, dans une réalisation de Jacques Taroni, un documentaire radio de François-René Cristiani-Fassin enregistré sur place en mai 1995, à l'occasion du 50ème anniversaire de la libération des camps. Poignantes paroles de déportés du camp de Neuengamme-Hambourg et de leurs familles.



Décès de Jean-Louis Crémieux-Brilhac - par Gilbert le 09/04/2015 - 23:55


Jean-Louis Crémieux-Brilhac, grande voix de la France libre, est mort le mercredi 8 avril 2015, à l’âge de 98 ans.


Jean-louis Crémieux-Brilhac

Né le 22 janvier 1917 à Colombes, près de Paris, Jean-Louis Crémieux, dit Crémieux-Brilhac (Brilhac était le pseudonyme qu’il avait choisi pendant la guerre), était issu d’une famille juive implantée depuis cinq siècles dans le sud de la France.

« La vie de ce grand homme a épousé le siècle, écrit l'Elysée dans un communiqué. Héros de la campagne de France en 1940, il s’évade de son camp de prisonnier pour rallier Londres en 1941. Responsable de la communication de la France Libre, il fut l’un des premiers à dénoncer les chambres à gaz en 1944. Ce patriote engagé croyait au savoir. A la Libération, il a créé la Documentation Française pour fournir à la démocratie les informations et les analyses dont elle a besoin. Auprès de Pierre Mendès-France dont il fut le conseiller, il a joué un rôle décisif dans la modernisation de la science française. »

« Sa carrière administrative achevée, il était devenu l’historien de référence de la France Libre, après en avoir été l’un des acteurs. Ses travaux sur "les Français de l’an 40" font autorité. Dans le tumulte de l’histoire, il a vécu une vie exemplaire d’engagement et de devoir, que la République avait reconnue en lui conférant sa plus haute distinction, la Grand’Croix de la Légion d’Honneur en 2014 ».

Le Résistant Daniel Cordier a salué la mémoire d’un camarade « très fin, très intelligent et très réservé », « c’était un homme très libre, très ouvert qui écoutait beaucoup les autres, qui comprenait ultra-rapidement et dont les répliques étaient toujours percutantes ».



22 février 2015 - Disparition - par François-René le 22/02/2015 - 18:35


Le Comité régional du mémorial Jean-Moulin a le regret de vous informer du décès de Mme Evelyne Camescasse, ancienne trésorière de l'association de 2011 à 2013, fonction dans laquelle elle avait succédé à André Paya et au regretté Claude Girod. Evelyne était l'épouse d'Alain Camescassse, le fidèle porte drapeau du Comité. Le Comité lui présente, ainsi qu'à sa famille, ses plus sincères condoléances et se tient à ses côtés dans cette épreuve.

Cérémonie de crémation le 24 février à 11h00 au crématorium de Martigues.


Décès de Robert Chambeiron - par Gilbert le 01/01/2015 - 10:22


Robert Chambeiron, compagnon de Jean Moulin et l'un des derniers témoins de la création du Conseil national de la Résistance (CNR), est mort le 30 décembre 2014 à l’âge de 99 ans.


Un hommage lui a été rendu au cours d'une cérémonie présidée par M. le président de la République, le jeudi 8 janvier 2015 à 10h15, Cour des Invalides à Paris.


Né le 22 mai 1915 à Paris, Robert Chambeiron entre à 21 ans, en même temps que Jean Moulin, au cabinet de Pierre Cot, ministre de l'Air dans le gouvernement de Léon Blum. Résistant dès 1940, resté proche de Moulin, il prend une part active dans les négociations qui aboutissent à la fondation du Conseil national de la Résistance(CNR). Et, avec Pierre Meunier, organise la première réunion du CNR le 27 mai 1943, rue du Four à Paris. Il n'en est pas l'un des 17 membres, mais devient secrétaire général-adjoint du CNR.


Parlementaire progressiste sous la IV° et la V° République, Robert Chambeiron a été président puis président-délégué de l'ANACR, association nationale des anciens combattants de la Résistance, de 1992 à 2010.


Il est Grand croix de la Légion d'honneur, titulaire de la croix de guerre 1939-1945 et de la rosette de la Résistance.



Obsèques - par SGV le 15/09/2014 - 11:06


Cette année 2014, le Comité régional du Mémorial Jean-Moulin a été durement éprouvé par le départ de nos amis.

  • Jules SEBASTIANELLI, président d'honneur et membre fondateur, le 20 Juin.

  • Jean-Paul MARCADET, membre du comité d'honneur, le 8 septembre.


Le Comité était présent pour leur dernier voyage, leur rendant un dernier hommage avec notre drapeau et la gerbe aux couleurs tricolores.


Le Comité et son drapeau ont aussi rendu hommage le 27 juin à Adrienne SAKAKINI en l'église Saint-Jean Bosco à Marseille.


Le Monde Résistant s'éclaircit trop vite, ils nous ont transmis une Mémoire que nous continuerons à porter haut et fort.

Nous n'oublierons jamais, ni vos actes, ni vos visages.
Vous nous manquez mais le souvenir demeure.



Décès de Jean-Paul Marcadet - par Gilbert le 09/09/2014 - 14:10


Nous avons le regret de vous informer du décès du Colonel Jean-Paul MARCADET, Commandeur de la Légion d’Honneur et Médaille de la Résistance notamment.


Jean-Paul MARCADET Ancien Président de l’UDAC et Ancien Président Départemental de l’ANACR est décédé après une longue maladie qui l’a contraint à une longue hospitalisation à domicile.


Ses obsèques auront lieu ce Vendredi 12 septembre à 14h45 à Saint-Victor. Après la cérémonie religieuse il sera inhumé au cimetière Saint Pierre à 16h30.


Nous adressons à son épouse et à ses enfants ainsi qu’à toute sa famille nos plus sincères condoléances.



Hommage à Jean AYRAL - par Gilbert le 20/08/2014 - 10:21


Hommage à Jean Ayral (Pal), qui fut, comme Fassin, Schmidt et Monjaret, un officier d'opérations aériennes de Jean Moulin.


Un hommage lui sera rendu, à Toulon, le vendredi 22 août (jour anniversaire de sa mort) à 18 heures, devant l'école primaire des Quatre Chemins des Routes, située rue Jean Ayral, au carrefour des Quatre Chemins des Routes.


Jean Ayral, étudiant à Dax, entend l'appel du 18 juin 1940 et quitte la France. Arrivé à Gibraltar il s'engage comme Élève Officier à bord d'un bâtiment français avant de rejoindre les Forces Françaises Libres. Il est parachuté en juillet 1942 près de Montluçon. Ayral se verra confier par Jean Moulin la direction du Bureau des Opérations Aériennes en zone Nord. Arrêté par la Gestapo et conduit à l'hôtel Cayré d'où il s'enfuit en plein jour, Jean Ayral fut le 1er soldat allié à entrer à Toulon.



Décès d’Adrienne Sakakini - par Gilbert le 23/06/2014 - 17:47


Nous venons d'apprendre le décès d’Adrienne SAKAKINI, une de nos dernières grandes Résistantes marseillaises.



Née le 4 mai 1916, Adrienne Sakakini a été membre du réseau de services de renseignements franco-anglo-polonais F2.


Nous adressons nos condoléances à sa famille.


Les obsèques auront lieu le Vendredi 27 juin 2014 à 10h, en l’église de Saint Jean BOSCO, avenue du Redon - 13009 Marseille.


 


Décès de Jules Sébastianelli - par Gilbert le 21/06/2014 - 22:24


Nous venons d'apprendre le décès de Jules SEBASTIANELLI, personnalité bien connu du monde combattant.


Président d'honneur de l'Union Départementale des Combattants Volontaires de la Résistance des Bouches du Rhône, il était le dernier des membres fondateurs du COMITÉ RÉGIONAL du Mémorial Jean-Moulin de Salon-de-Provence, et son président d'honneur depuis la disparition en 2008 de Bernard Bermond, cheville ouvrière de l'érection du monument de Marcel Courbier.

Jules SEBASTIANELLI avait été après la guerre le collaborateur de Raymond AUBRAC alors commissaire de la république.

Il venait de fêter son anniversaire ce 18 juin 2014.

A sa famille et notamment à sa fille Sylvie nous présentons nos plus sincères condoléances.

Les obsèques se tiendront lundi 23 juin 2014 à 15h à l'église du Sacré Cœur, 2 rue Saint-Andrien (angle avenue du Prado et rue Saint-Andrien) à Marseille.

Consultez son CV sur le site de la MVR.


 



Félicitations aux lauréats salonnais du concours de la Résistance et de la Déportation


  • 1er PRIX : LYCEE ADAM DE CRAPONNE - 2 élèves de terminale - Travaux collectifs audiovisuels
  • Ombeline FIQUET et Mathias GUIBERT


  • 1er PRIX : COLLEGE JEAN BERNARD - Classe de troisième - Travaux individuels
  • Pauline BERARD


  • 5ème PRIX : COLLEGE JEAN BERNARD - Classe de troisième - Travaux individuels
  • Eva CAUSSE


  • 19ème PRIX : COLLEGE JEAN BERNARD - Classe de troisième - Travaux individuels
  • Léa-Joanna GREGOIRE


  • 5ème PRIX : COLLEGE JEAN BERNARD - Classe de troisième - Travaux collectifs (dossier présenté par 7 élèves)
  • Pauline BERARD, Anaïs NARBONNET, Sérine BOUHENAF, Nicolas PALATE, Eva CAUSSE, Fabien PALATE et Léa-Joanna GREGOIRE



 


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 ] SuivantFin
Recherche



Webmestre - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Top