Texte à méditer...  L'homme supérieur est celui qui remplit son devoir.  Eugène Ionesco
Le Mémorial

Fermer Historique

Fermer Manifestations 2017

Fermer Manifestations 2016

Fermer Manifestations 2015

Fermer Manifestations 2014

Fermer Manifestations 2013

Fermer Manifestations 2012

Fermer Manifestations du 27 mai 2011

Fermer Manifestations du 27 mai 2010

Fermer Manifestations du 27 mai 2009

Fermer Hommages du Mémorial

Jean Moulin

Fermer Biographie

Fermer Ses Compagnons

Fermer Dossiers

Fermer Témoignages

Fermer Bibliographie

Fermer Hommages à Jean Moulin

Nouvelles


Décès de Guy Cortot, conjoint de Mariette Mathieu - par Gilbert le 15/10/2015 - 09:40


Décès de Guy Cortot


Nous venons d'apprendre le décès d'un membre du comité, Guy Cortot, conjoint de Mariette Mathieu.
Les membres du comité du Mémorial Jean Moulin se joignent à sa peine et à celle de ses proches.

Les obsèques auront lieu le vendredi 16 Octobre à 15h30 à la Chapelle de l'Hôpital de Salon. La crémation se déroulera ensuite en toute intimité.



Décès de Roger JOLY, Déporté-Résistant, Président honoraire de la FNDIR.


Le Comité régional du Mémorial Jean Moulin de Salon-de-Provence est en deuil. Roger JOLY président d'honneur de l'Association Nationale des Amis de Jean Moulin de Bordeaux, nous a quittés. L'Association et le Comité ont toujours entretenu des liens étroits.


Le Président de la FNDIR, François Perrot,
le Président de l’UNADIF, Jean-Marie Muller,
Les membres des Bureaux nationaux et des Conseils d’administration FNDIR et UNADIF ont la très profonde tristesse de vous apprendre le décès de Roger Joly, président honoraire de la FNDIR, président de l’ADIF-FNDIR de la Gironde, déporté de la Résistance dans le camp de concentration de Neuengamme, survivant de la tragédie de la baie de Lübeck, survenu le 5 août, à l’âge de 93 ans.

Grand défenseur de la mémoire de la Résistance et de la Déportation et de la Vérité historique. Roger était très investi dans le domaine associatif patriotique, visionnaire avisé, il a profondément marqué de son empreinte le fonctionnement et la pérennité de nos associations UNADIF-FNDIR et, confiant dans l’avenir, il fut le moteur dans la transmission intergénérationnelle fondamentale.

Sa disparition va laisser un très grand vide. Elle est une grande perte, non seulement pour nous toutes et tous, mais aussi pour notre nation, au titre de ses exceptionnelles qualités humaines et ses hautes compétences dans tous les domaines qui furent les siens.

Héros de notre patrie, notre ami Roger Joly était titulaire de nombreuses décorations, Commandeur dans l’Ordre national de la Légion d'honneur, Médaille militaire, Croix de Guerre 1939-1945 avec palme, Croix du Combattant, Croix du Combattant volontaire, Croix du Combattant volontaire de la Résistance, Médaille de la Déportation pour faits de Résistance, Médaille des Blessés et Officier dans l'Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne.

Roger était Président de l’Association nationale des Amis de Jean Moulin, Président régional d'Aquitaine de l’Association DPLV (Décoré de la Légion d’honneur au péril de leur vie), Président de l’ADIF-FNDIR de la Gironde. Il fut Président national de la FNDIR de 2008 à 2012.

Profondément affectées par ce deuil, nos associations FNDIR et UNADIF expriment leurs plus sincères condoléances à son épouse Simone, ses deux fils Alain et Didier, ses petits-enfants et à toute sa famille, et sont de tout cœur à leurs côtés.

Si Roger Joly a quitté cette terre, il ne nous quittera jamais vraiment, et sera toujours vivant dans nos cœurs et nos esprits.



Site web mobile en mémoire du Maquis de la Résistance de Sainte Anne


Stéphane nous informe qu’un site "En mémoire au Maquis de la Résistance de Sainte Anne du Canton de Lambesc" est consultable en version mobile pour vos smartphones et tablettes à l’adresse " maquisdesaintannelambesc.wifeo.com " .

Vous y découvrirez l'histoire, les cérémonies, les photos et les films sur le monument et sur les héros et martyrs du maquis de la résistance de Sainte Anne dans le canton historique de Lambesc.


Décès de Éric ROCHE - par Suzanne Gérard-Vaisse le 15/07/2015 - 18:11


Décès de Éric ROCHE


Nous venons d'apprendre la disparition de notre ami Éric ROCHE, membre du Comité et ayant œuvré plus particulièrement sur l'histoire du "Maquis de Sainte-Anne".
Enfant de Charleval, ville profondément meurtrie en juin 1944, fils et neveu de Résistants il s'est toujours attaché à recueillir les témoignages des survivants de cette terrible période, à recueillir aussi les témoignages des proches des victimes et à consulter inlassablement les archives départementales afin de retracer au plus près la vérité.
Homme de l'ombre, très discret il a su apporter une aide précieuse dans tous les travaux sur La Résistance. C'est aussi en toute discrétion qu'il nous a quitté le 12 juillet 2015 à l'âge de 67 ans. Le Comité régional du Mémorial Jean-Moulin s'associe au chagrin de sa famille et leur présente ses plus sincères condoléances


Décès de Mlle Henriette LEBRIS - par Gilbert le 08/07/2015 - 20:10


Décès de Mlle Henriette LEBRIS


Nous avons le regret de vous informer du décès de Mlle Henriette LEBRIS doyenne du monde combattant des Bouches du Rhône.
Ses obsèques se dérouleront vendredi après-midi 10 juillet en l'église du Sacré Cœur, avenue du Prado à 15 heures.
Son inhumation se fera au cimetière Saint Pierre.



Rencontre-débat autour de l'ouvrage "Le dictionnaire des fusillés"


Une conférence où seront évoqués les nombreux résistants fusillés dans la région.


Le 19 juin 2015 à 18h, à la Maison de la Région - 61 la Canebière à Marseille, le Musée de la Résistance en ligne et Promemo organisent une rencontre-débat autour de l'ouvrage "Le dictionnaire des fusillés" avec Claude Pennetier et Robert Mencherini.

Claude Pennetier est l'un des maîtres d’œuvre de l'ouvrage, directeur du Maîtron et Robert Mencherini historien renommé, professeur honoraire des Universités d'Aix-Marseille, président du Musée de la Résistance en ligne en PACA et membre du conseil d'administration de notre comité.


Hommage à Jean Moulin le 17 juin au Panthéon - par Gilbert le 15/06/2015 - 10:57


Hommage à Jean Moulin le 17 juin au Panthéon


Comme chaque année, l’Association Nationale des Amis de Jean Moulin organise un hommage officiel à la mémoire de Jean Moulin le 17 juin à 11h au Panthéon, date anniversaire du premier acte de résistance de Jean Moulin, le 17 juin 1940.



Conférence Jean Moulin à Châteaurenard le 27 mai 2015 à 18h30


Une conférence est organisée à Châteaurenard le 27 mai prochain à compter de 18h30, à l’initiative du Député-maire de Châteaurenard, Monsieur Bernard Reynes. Elle sera animée conjointement par le Professeur jean-Marie Guillon, Monsieur François-René Cristiani-Fassin et Madame Suzanne Escoffier. Elle se déroulera au théâtre Pécout situé au centre-ville dans l'espace culturel et festif de l'Etoile.

Vous êtes tous cordialement invités à cette conférence.



1945-2015 : 70ème anniversaire de la libération des camps


Le 4 mai à 01h30 "Les Nuits de France Culture" rediffusent "Retour à Neuengamme ou le passage de mémoire", un documentaire radio de François-René Cristiani-Fassin (1995).

A écouter en direct ou à "podcaster" http://www.franceculture.fr/podcast/4899918


Voilà 70 ans, les camps de concentration étaient libérés ou, pour certains, découverts vidés de tous leurs déportés. Comme le camp de concentration de Neuengamme, au sud-est de Hambourg, le 4 mai 1945.


Cette rediffusion intervient précisément le jour même des 70 ans de la "libération" du camp de Neuengamme-Hambourg par les Britanniques, un camp vidé de ses déportés puisque les SS avaient abandonné le camp le 2 mai 1945 et envoyé les survivants dans les terribles "marches de la mort", puis sur trois paquebots qui devaient être bombardés et coulés dans la baie de Lübeck : 7 000  morts  ! Découvert le 2 mai par une première patrouille de reconnaissance britannique, le camp central sera "libéré" le 4 mai, par les troupes britanniques. Il a compté jusqu'à 106 000 déportés parmi lesquels on dénombra à la Libération 55 000 morts (soit 52 %).


Neuengamme est un camp de concentration (Konzentrationslager, en abrégé KZ) établi le 13 décembre 1938, au sud-est de Hambourg sur le fleuve Elbe. D'abord comme camp extérieur du camp de Sachsenhausen puis transformé en 1940 en camp de travail indépendant (213 000 m2 pour le camp central) avec plus de 90 "kommandos" - camps extérieurs annexes - dont le "kommando" de Watenstedt, où Raymond FASSIN, compagnon et bras droit de Jean Moulin, devait mourir le 12 février 1945.


Alors, dans la nuit du 3 au 4 mai prochain, ne manquez pas d'écouter (ou d'enregistrer ou de "podcaster") "Les Nuits de France Culture" entre 1h30 et 3h00 du matin. La radio France Culture rediffuse à cette date anniversaire, dans une réalisation de Jacques Taroni, un documentaire radio de François-René Cristiani-Fassin enregistré sur place en mai 1995, à l'occasion du 50ème anniversaire de la libération des camps. Poignantes paroles de déportés du camp de Neuengamme-Hambourg et de leurs familles.



Décès de Jean-Louis Crémieux-Brilhac - par Gilbert le 09/04/2015 - 23:55


Jean-Louis Crémieux-Brilhac, grande voix de la France libre, est mort le mercredi 8 avril 2015, à l’âge de 98 ans.


Jean-louis Crémieux-Brilhac

Né le 22 janvier 1917 à Colombes, près de Paris, Jean-Louis Crémieux, dit Crémieux-Brilhac (Brilhac était le pseudonyme qu’il avait choisi pendant la guerre), était issu d’une famille juive implantée depuis cinq siècles dans le sud de la France.

« La vie de ce grand homme a épousé le siècle, écrit l'Elysée dans un communiqué. Héros de la campagne de France en 1940, il s’évade de son camp de prisonnier pour rallier Londres en 1941. Responsable de la communication de la France Libre, il fut l’un des premiers à dénoncer les chambres à gaz en 1944. Ce patriote engagé croyait au savoir. A la Libération, il a créé la Documentation Française pour fournir à la démocratie les informations et les analyses dont elle a besoin. Auprès de Pierre Mendès-France dont il fut le conseiller, il a joué un rôle décisif dans la modernisation de la science française. »

« Sa carrière administrative achevée, il était devenu l’historien de référence de la France Libre, après en avoir été l’un des acteurs. Ses travaux sur "les Français de l’an 40" font autorité. Dans le tumulte de l’histoire, il a vécu une vie exemplaire d’engagement et de devoir, que la République avait reconnue en lui conférant sa plus haute distinction, la Grand’Croix de la Légion d’Honneur en 2014 ».

Le Résistant Daniel Cordier a salué la mémoire d’un camarade « très fin, très intelligent et très réservé », « c’était un homme très libre, très ouvert qui écoutait beaucoup les autres, qui comprenait ultra-rapidement et dont les répliques étaient toujours percutantes ».



DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 ] SuivantFin
Recherche



Webmestre - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Top