Texte à méditer...  Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut.   Frédéric Mistral (1830-1914)
Le Mémorial

Fermer Historique

Fermer Manifestations 2017

Fermer Manifestations 2016

Fermer Manifestations 2015

Fermer Manifestations 2014

Fermer Manifestations 2013

Fermer Manifestations 2012

Fermer Manifestations du 27 mai 2011

Fermer Manifestations du 27 mai 2010

Fermer Manifestations du 27 mai 2009

Fermer Hommages du Mémorial

Jean Moulin

Fermer Biographie

Fermer Ses Compagnons

Fermer Dossiers

Fermer Témoignages

Fermer Bibliographie

Fermer Hommages à Jean Moulin

Hommages à Jean Moulin - Roger Joly
Hommage à Jean Moulin
Roger JOLY,

Président de l'Association Nationale des Amis de Jean Moulin,
Président de la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance,
Commandeur de la Légion d'Honneur.

le 17 juin 2012 au Panthéon.


Il est des circonstances où des hommes ont l'étrange pouvoir d'influer sur le cours de l'Histoire en dépit des éléments contraires. De Gaulle, Churchill sont de ceux-là. A son niveau de responsabilité, Jean Moulin en fut aussi.


Lorsque le Général de Gaulle lui confia la mission d'unifier une Résistance, certes organisée mais éparse, et de l'amener à accepter son autorité, il ne mesurait sans doute pas les difficultés de la tâche bien qu'il les sut réelles. Les historiens de la période et en particulier ceux qui le secondaient dans son œuvre, au premier rang desquels Daniel Cordier, son assistant de chaque jour, savent ce qu'il lui fallut de ténacité, de diplomatie et souvent d'autorité pour que soient opérés les bons choix. Des oppositions obscures, des inimitiés Larvées ou ouvertes se dressèrent parfois contre son action, mettant en jeu sa sécurité même. L'on peut affirmer que Moulin, largué dans la nuit dune occupation sans pitié eût à se battre sur deux fronts : celui d'un ennemi implacable et celui d'amis ou d'alliés, poursuivant pourtant le même combat, mais parfois intrigants ou mal avisés.


En dépit de tout, cependant, il atteignit l'objectif assigné. La création du CNR fut sa victoire. Sa portée fut immense puisqu'elle valu au Général de Gaulle une reconnaissance inconditionnelle des grands Alliés comme chef d'une France désormais au combat. Sa place à la table des vainqueurs était dès lors acquise : elle ne serait pas cette nation de second rang à laquelle l'écrasante défaite de 1940 semblait l'avoir désignée.


Telles sont les réalités que tous les Français devraient connaître et qui fondent l'hommage solennel aujourd'hui rendu à jean Moulin.


La fin de ce héros national est en tous points à la mesure de ce qu'il accomplit, vivant. Chacun, ici, connaît la tragédie de Caluire et les conséquences qu'elle entraîna. La fin terrifiante de Jean Moulin, torturé jusqu'à ce que mort s'ensuive et, plus encore peut-être, le silence qu'il s'imposa sous la torture devraient être rappelés à tout un peuple. À cet égard, il serait assurément souhaitable que les média, notamment ceux de l'audiovisuel, accordent une place plus marquée à des faits historiques de cette nature qui scellèrent le destin de la France. Comment ne pas souhaiter que soit suivi par de nombreux jeunes l'exemple des quarante scolaires bordelais venus aujourd'hui se recueillir devant la tombe de jean Moulin et rendre ainsi à sa mémoire l'hommage qui lui est dû.


En ce lieu de mémoire où reposent d'éminents serviteurs de la Nation, Jean Moulin a trouvé la place qui lui revient. Puisse-t-elle demeurer longtemps encore dans le cœur et l'esprit des générations à venir.


Il convient d'associer aussi à cet hommage tous ceux et toutes celles qui, à l'instar de Jean Moulin œuvrèrent, au péril de leur vie, pour la liberté et la grandeur de la France.



Date de création : 25/06/2012 - 11:31
Dernière modification : 25/06/2012 - 11:37
Catégorie : Hommages à Jean Moulin
Page lue 5977 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche



Webmestre - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Top